Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Archives > Année scolaire 2017-2018 archives > Groupe Blanchet du 4 juillet 2018

Groupe Blanchet du 4 juillet 2018

Bonjour,

Ci-joint le compte rendu du groupe Blanchet du 4 juillet 2018

16h

Étaient présents :

Pour le Rectorat

M Le Recteur

M Fonderflick, Le Secrétaire Général

Mme Boyer Roche, Directrice de Cabinet

M Polard, Secrétaire Général adjoint

Mme Ilef-Penhouët , IA.IPR.EVS

Mme Camalon, IA IR EVS

M Schrapfer, Doyen IA.IPR

Mme Milius, doyenne IEN E.T

Pour le SNPDEN :

Mme Demery, Proviseur du lycée Rontaunay,

Borderes, Principal Collège Trois Bassins, SA,
Rivière, Principal Collège Le Ruisseau, SAA,

Mme Stéphanie Benard, Principale collège plateau caillou

Pour ID/FO

Thierry Bussy, Proviseur Lycée Leconte de Lisle, membre du bureau

Jean François Fontaine, Principal Collège de Cambuton, SAA

Marie-Pierre Hoarau, Principale collège de Montgaillard, SAA

Valérie Yvergniaux, Principale collège Beauséjour, SA

Pour le SGEN

Mme Murielle Subrero, principale du collège Simon Lucas

M Le Secrétaire Général ouvre le groupe Blanchet sans ordre du jour préalable mais dans la logique du dialogue social en pleine phase de transformation de la pédagogie autour de la réforme du lycée et du bac en cours.

Cette réforme subit beaucoup d’amendements suite aux interventions des syndicats de personnel de direction.

La réforme de voie professionnelle et de l’apprentissage est en attente mais seulement avec des effets d’annonce pour le moment.

Pour la réforme du lycée, 2de puis 1ère abandon des filières et choix des paires par les chefs d’établissement avec arbitrage de M Le Recteur.

Un décret sur la réforme du lycée est à paraitre bientôt.

M Le Recteur indique que l’’actualité à venir portera sur la subsidiarité entre les territoires (État/région/département/académie) mais les informations ne sortent pas des groupes de travail car le 1er Ministre n’a pas encore les informations pour l’arbitrage.

Les réformes portent sur le 1er degré : dédoublement des CP et des CE1

A la rentrée 2019, la scolarité obligatoire dès 3ans

Les tests de positionnement en lycée, pré figuratifs de la rentrée 2019 où les personnels de direction deviendront responsables de la construction des paires et de son pilotage.

Un groupe de travail IA.IPR et personnels de direction, piloté par Le Recteur prépara la carte des enseignements optionnels.

Le groupe de travail sur les DGH en lycée est maintenu au 25 septembre.

Le rectorat est conscient des problèmes de calendrier qui se pose pour la validation des CA par rapport au TRM et à la réforme, il faut donc anticiper.

M Le Secrétaire Général fait remarquer que c’est la même chose que pour le PPCR et Monsieur Le Recteur souligne que notre calendrier de Janvier n’arrange pas les choses mais toutes les académies trouvent le rythme très contraint.

Le Recteur indique que la réforme va imposer un changement de paradigme, mais l’incertitude porte surtout sur la voie professionnelle, UFA en établissement ? Avenir du CFA académique ?

Questions diverses :

Les questions diverses du SPDEN et de ID/FO se recoupent.

Les intérims ?

Postes vacants de chefs :

Collège Guy Moquet :Nadia Marie Louise, actuellement en intérim de principale au collège de la Marine
Collège de La Montagne : Linda Di Natale, actuellement en intérim du Chaudron
Lycée Horizon : Ronan Spagnol déjà en intérim sur le poste, continuité du service puisque Mme Camalon sera chargée de mission laïcité plus d’autres missions à déterminer dans un proche avenir
Collège Adrien Cerneau : Mme Pulou poursuite de l’intérim, continuité du service
Collège Adam de Villiers : Olivier Salerno, adjoint à Antoine Roussin, promotion 2006 :
Collège Lacaussade : Jocelyn Govindin, poursuite de l’intérim, continuité du service
Collège de la Chaloupe : en attente

Postes d’adjoints vacants :

Ambroise Vollard : Hakim Berrouachdi (considérations familiales)
Gaston Crochet : Mme Miton (CPE)
Thérésien Cadet : M Didier, FF au lycée Nelson Mandela
Lycée Nord : va être traité
Collège Henri Matisse en attente, Véronique Theillet part en métropole en extension d’affectation sur St Julien du Val.

Sur les 4 postes vacants, il reste encore en attente les résultats des ATP traitées en ce moment par le ministère.

Reste aussi la situation de Mme Geneviève Marion, seconde sur la liste d’aptitude, qui si elle n’obtient pas d’affectation en métropole devra trouver une affection ici comme faisant fonction

Tous ces personnels seront évalués sur leurs missions et avec retour sur les axes de progression éventuels.

Il est précisé que même lorsque les situations des établissements sont difficiles, les personnels ne sont « déplacés qu’à leur demande sinon il s’agirait de mesures disciplinaires. Le changement d’établissement est une opportunité et non une contrainte précise M Sempère

Sur la question de nommer des adjoints de collège sur des postes d’adjoints de lycée en raison de la technicité des missions, il nous est rappelé que les syndicats dans des Blanchet antérieurs s’étaient opposés à cette mesure et que le principe ne peut être retenu sauf situation exceptionnelle demandant un traitement exceptionnel pour le personnel candidat à cette ATP.

Sur les évaluations des personnels de direction : le rattrapage touche à sa fin et le rythme va pouvoir reprendre normalement.

L’IF2R sera traitée en temps voulu au taux plein sauf pour les personnels qui partent et reçoivent leur part au prorata temporis.

Le Rectorat va tenter de mixer les entretiens d’évaluation avec les entretiens de mobilité pour ne pas alourdir les temps d’entretien sans léser personne.

Accompagnement des personnels de direction :

De plus en plus de personnels de direction sont fatigués, accompagnés de FF et avec des secrétariats en sous effectifs. Le Recteur se dit sensible à 5 ou 6 cas de personnels de direction fragilisé mais le renouvellement des CUI relève du seul pôle emploi, dont le fonctionnement est opaque et dépend des agences

Le Rectorat ne dispose pas de solution de remplacement ni de possibilité de renfort. L’académie n’a reçu qu’un seul poste administratif lorsqu’il en faudrait 50 mais le ministère reste dans le cadre des contraintes budgétaires qui lui sont imposées.

Demande du SNPDEN que la DSI puisse assurer une permanence du lundi à 7h au samedi à 12h30 pour couvrir les besoins d’assistance sur les réseaux informatiques que FILAO ne résout pas dans les temps attendus.

M Le Secrétaire Général explique que les personnels de la DSI ne sont pas favorables à des astreintes qui existent déjà pour faire face aux attaques sur les réseaux du rectorat même si elles ouvrent le droit à récupération.

Il attend un décret sur les astreintes qui seraient rémunérées mais il n’est pas sûr de trouver des volontaires.

La cellule de rentrée sera encore active cette année et M le Secrétaire Général souhaiterait l’ouverture d’un guichet unique à l’année pour les personnels de direction mais l’expérience de Paris n’est pas concluante.

Problème du calcul au plus juste des effectifs qui « débordent »à cette période avec des collèges et des lycées en sur- effectifs

Il est demandé de ne pas ouvrir de classes supplémentaires à la rentrée mais de les prévoir maintenant.

M Pollard explique que les effectifs sont fluctuants et les dotations excessives sont très difficiles à reprendre.

Il s’engage à prendre les décisions à la fin de la semaine et pas plus tard. Il demande à ne pas généraliser, les situations en tension ne concernent que 4 à 5 collèges.

Il est déploré que les Ulis ni les AESH ne soient pas pris en compte dans les effectifs à mettre dans des salles.

Le problème des attestations d’hébergement, même légal pose problème dans certains établissements.

Pour les AESH une réforme est à venir avec une plus grande mutualisation sans doute car le taux de notifications ici et en Guadeloupe est au-dessus des normes.

L’interface Eduscol/ Laîcité incite les délations puisque les déclarations sont anonymes.

Mme Camalon explique qu’un numéro de téléphone est requis pour traiter la demande et l’établissement doit être explicite pour permettre des vérifications des situations et déclencher l’accompagnement si nécessaire.

La Directrice de Cabinet explicite qu’il faut pouvoir libérer la parole mais que le traitement se fait en présentiel avec l’accord du chef d’établissement.

Relations avec les collectivités territoriales :

Problème de la diminution du nombre de titulaires en établissement et de la fin des contrats aidés, des projets d’externalisation de certaines missions

Le Recteur souligne que les collectivités ont leurs propres contraintes budgétaires sur lesquelles il n’a pas de prise.

Pour les logements de fonctions et pour les cautions que le SPDEN et ID/FO refusent, le rectorat propose d’engager un dialogue y compris en présence des représentants de personnels de direction sur l’état des logements et le suivi des remises aux normes.

Problèmes des personnels contractuels ou défaillants à accompagner.

M Schrapffer indique que le collège des IA.IPR ont produit un travail collectif sur ce point.

Un guide pour l’accompagnement et l’accueil des contractuels en établissement va voir le jour

Pour les personnels titulaires défaillants, il faut faire remonter, ils sont reçus par le DRH, des contrats sont passés, des visiteurs font le point, les personnels sont accompagnés quand ils sont signalés, mais le statut ne prévoit que le champ disciplinaire pour insuffisance professionnelle.

Le déplacement dans l’intérêt du service peut mettre mis en place mais le processus est très long.

Sur la question de personne mettant en danger les élèves, la directrice de cabinet confirme que le personnel de direction peut interdire l’accès de l’établissement au personnel dangereux mais seul le Recteur peut le suspendre. Il faut alerter très vite le DRH et le cabinet.

Les relations avec la presse

Le Recteur regrette que la formation de média training assurée par Mme Lavergne ait rencontré aussi peu de succès mais promet de la proposer à nouveau.

Quant aux enseignants, ils n’ont aucun droit à communiquer avec la presse, leur rappeler leur devoir de réserve dès la rentrée.

Il est aussi possible d’échanger avec le cabinet pour obtenir du soutien dans les relations avec la presse.

Les pétitions reçues par M Le Recteur

Si elles ne sont pas anonymes, elles sont examinées sur le fond et traitées par le Rectorat pour aider à apporter une solution.

Problème de la médecine du travail pour les emplois CUI-PEC

Ce sont des contrats privés qui ne relèvent de la médecine du Rectorat.

Formation des Faisant Fonction :

Mme Ilef-Penhouët indique que sur le bassin nord et ouest la formation a été assurée.

Les affectations de faisant fonctions seront transmises au fil de l’eau.

M Le Secrétaire Général indique qu’il veut refaire la circulaire sur les cyclones et les EMD pour qu’elle soit connue de tous.

Il explique aussi qu’il est impératif de faire un exercice « attentat –intrusion » sur le 1er trimestre. Demande expresse du Préfet

Le Recteur indique que la réunion de rentrée aura lieu le 14 août à la salle Gramoun Lélé à Saint Benoit.

Il remercie les participants et clôture les travaux du groupe Blanchet à 18H

La secrétaire académique

Répondre à cet article | Article au format PDF

SPIP 3.1.6 [23598] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le vendredi 29 mars 2019